Choisir une coque cuir galaxy s21 plus pour assurer la sécurité de son smartphone

Les coques pour smartphone ont pour rôle de sécuriser nos précieux téléphones intelligents de toutes formes d’incident. Grâce aux performances de ses panneaux et de la paroi de protection, ces derniers offrent un bouclier inaccessible ainsi qu’une couche étanche. Les coques cuir galaxy s21 plus sont des matériaux de protection efficace.

Les caractéristiques des coques cuir galaxy s21 plus

Tout le monde veut renforcer la sécurité de son smartphone à cause des rayures et des accidents. Ces événements deviennent de plus en plus fréquents dernièrement. La coque cuir galaxy s21 plus fait partis intégrants des dispositifs de sécurité d’un smartphone. La meilleure coque galaxy s21 plus  assume des rôles différents. Elle assure la sécurité du téléphone en renforçant sa couverture. Ce dispositif améliore la protection de l’accès grâce à la résistance et à la solidité des panneaux en cuir installées au-dessus de l’ouverture. Équipées de verrous de sécurité, les coques peuvent être installées sur le smartphone manuellement. Il n’empêche pas le fonctionnement du réseau de l’appareil. Au contraire, ce type de coque permet à l’appareil de fonctionner à distance. Il suffit de tirer les panneaux lorsqu’on veut enlever les coques.

L’esthétisme de la coque cuir galaxy s21 plus

Les coques cuir galaxy s21 plus offrent un panneau très étanche et ne laissent pas l’eau entrée à l’intérieur du téléphone. Une fois que les coques sont installées, elles apportent une condition de température confortable au smartphone. De plus, si on veut être plus style et plus d’élégance, ces types de coques sont des excellents matériels pour une décoration de téléphone.

Enfin, les coques en cuir pour galaxy s21 plus sont des équipements de couverture de protection de l’écran, du dos et de la caméra du smartphone. Ils assurent de façon permanente le système de protection de ce téléphone de jour comme de nuit. Elles sont disponibles en plastique avec des modèles de panneau différents.

Les avantages d’avoir une coque cuir galaxy s21 plus

Les coques cuir galaxy s21 plus offrent plusieurs avantages aux utilisateurs de Samsung galaxy s21 plus. Ils bénéficient d’un accessoire mobile performant grâce à un matériel facile à installer. Il suffit de mettre la coque sur le téléphone sans effort ni complication.

Il suffit de quelques secondes d’inattention pour qu’un smartphone se casse ou entre endommagé par des facteurs extérieurs. Il faut absolument protéger son téléphone par des coques anti choc de qualité pour éviter de casser plus souvent son téléphone intelligent. On économise également grâce à cet accessoire, car au lieu d’acheter deux smartphones en 1 ou 2 ans, on en achète un avec une coque de protection. Ce genre de modèle est la plupart de temps des housses en cuir. Non seulement ils offrent une résistance sans égale au choc, mais également une meilleure décoration. L’inconvénient de ce type de volet roulant est qu’il n’existe qu’un seul modèle qui est le modèle en plastique ou en caoutchouc. Si on opte pour une coque en cuir galaxy s21 plus, elles sont très esthétiques et offrent une sécurité optimale de la maison.

Le Pod by VR-Things, une holo-boutique connectée pour une nouvelle expérience de la vente

VR-things

La réalité virtuelle est un phénomène de plus en plus recherché car il apporte une innovation sans précédent. VR-things est une entreprise qui propose de réunir des experts des univers virtuels pour créer des interfaces de réalité fusionnée à haute valeur ajoutée. La société sera présente pendant les 3 jours de Virtuality 2018 à Paris afin de tester le Pod, une holo boutique qui va révolutionner la vente. Pour créer des expériences holo-connectées, VR-things s’appuie sur des technologies innovantes dans le but de créer des expériences phygitales. Ces dernières vont augmenter le réel et connecter réellement les individus avec les produits et les lieux dans des univers virtuels.

Le Pod, une boutique connectée pour une expérience d’holo-vente qualitative

VR-things a créé Le POD : une holo-boutique connectée pour les entreprises qui souhaitent augmenter leurs ventes, dynamiser et renforcer l’attractivité de leurs points de vente. Sur un espace physique de 4 m2, l’utilisateur est plongé dans une réalité virtuelle tout en étant connecté avec un chargé d’affaires ou un expert. En associant la VR à une plateforme numérique connectée, Le POD réinvente la découverte d’un projet, d’un produit, de son espace de vente et permet au consommateur de vivre une expérience innovante et convaincante.Avec Le POD, les entreprises offrent une expérience unique d’achat personnalisée à distance, une véritable solution multimédia. Elle nourrit l’image de modernité des marques et enseignes et génère du trafic en magasin :

Une expérience disruptive et confortable avec un écosystème de diffusion de contenus VR optimal.
Un produit stable et finalisé (design, ergonomie, installation, …)
La réalité virtuelle renforce et enrichit la relation : on se parle en presque face à face, la relation se crée.
Un dispositif conçu pour être ouvert, interfaçable : Le POD est une plateforme ouverte, appropriable par les meilleurs éditeurs spécialisés.

Le POD a été présenté pour la première fois au SIMI 2017. L’équipe de VR-things était également présente au CES Las Vegas 2018.

L’expérience Le POD avec BNP Paribas Real Estate et IFS Retail Banking

Le POD s’adapte parfaitement à la présentation interactive et virtuelle des opérations urbanistiques ou architecturales de collectivités, de promoteurs immobiliers, d’entreprises du BTP et des transports.

Le POD offre ainsi la possibilité de gagner du temps en visitant le lieu sans y être physiquement. Vous découvrez de manière immersive un immeuble et son quartier. Vous en parcourez les étages et les différents espaces… L’utilisateur est immergé dans un espace sécurisé et programmé pour un usage simplifié et collaboratif. Il devient possible pour un promoteur de se réunir virtuellement avec l’ensemble des acteurs d’un projet immobilier (clients, architectes…) tout en le visitant.

VR-Things a développé une première holo-boutique connectée appliquée à la vente immobilière en partenariat avec BNP Paribas. L’objectif est de participer à la commercialisation d’appartements neufs et anciens, d’actifs immobiliers résidentiels et commerciaux. Un dispositif d’holo-vente avec Le POD est en cours du “2 Opéra” — 2, place de l’Opéra à Paris. Intégré au programme d’innovation du leader français et européen bancaire, l’agence propose à ses clients une approche plus immersive, expérientielle, projective de la relation commerciale. Elle teste l’usage et les atouts de ce dispositif dans le parcours client.

Ce premier cas d’usage, réalisé dans le secteur de l’immobilier, démontre la force du dispositif et illustre sa capacité à appuyer la commercialisation de produits et services dans différents secteurs :

Retail : l’expérience augmentée des produits en boutique et découverte de l’univers d’une marque
Industrie : voile/yachting, aéronautique, automobile, etc, ;
Construction : BTP, grands travaux urbanistiques, transports ; Immobilier de luxe, décoration haut-de-gamme ;
Voyages et tourisme : découverte de villages de vacances, de sites touristiques ;
Sécurité et santé  : univers confiné et dangereux, centrale nucléaire, simulation.

Avis d’expert : Quand la mobilité est une affaire de personnalisation

Avis Expert

Tout le monde utilise les nouvelles technologies au quotidien : ce sont des outils incroyables pour atteindre des objectifs et mener à bien une mission. Les entreprises les utilisent également et cela leur permet de maintenir une certaine qualité de résultats. Mais aujourd’hui, de nombreux éléments renforcent l’adhésion à ce type d’outils et donc à augmenter leur attractivité.
C’est pourquoi la notion de personnalisation est positionnée comme une donnée fondamentale à toujours intégrer de manière intégrale dans un projet de mobilité. Deux points sont très importants pour ce projet : le design et l’ergonomie. Bienvenue dans l’équipe 100% numérique.

L’importance de l’ergonomie et du sur-mesure

Il est tout d’abord important de bien comprendre que les outils de la mobilité ne doivent pas être un gadget mais de véritables compagnons pour le collaborateur. Il pourra ainsi accéder à de nombreux bénéfices opérationnels concrets, par exemple gagner en productivité, en confort de travail ou encore en sérénité dans la bonne conduite de ses travaux.

Pour y arriver, il est donc incontournable de prendre en considération les notions liées à l’interface utilisateur qui garantira un confort de navigation et une fluidité dans le traitement des saisies et l’enregistrement des données. Il est aussi utile de concevoir de « belles » applications qui intègrent les codes de navigation actuels et affichent un pouvoir d’attraction certain. On notera donc que cette notion de personnalisation des interfaces est une donnée-clé.

Des smartphones et des tablettes personnalisés

Enfin, un autre point souvent délaissé est celui lié à la personnalisation des devices. Cela passe notamment par des gravures et autres impressions par exemple qui vont renforcer le sentiment d’appartenance à l’entreprise. Ainsi, que ce soit au bureau, en clientèle, ou à la maison, l’appareil mobile va véhiculer une image haut de gamme et traduira la considération que l’entreprise manifeste vis-à-vis de ses collaborateurs. Loin d’être anecdotique, ce projet de « communication interne et externe» vient là aussi faire la différence et multiplier l’attractivité du travail mobile.

Au regard de ces éléments, il est évident que la personnalisation des appareils mobiles de tous types (Smartphone, Tablettes, iOt) est un point clé. Il est important que les DSI et directions exécutives des entreprises prennent en compte ces notions concrètes pour que la mobilité soit un véritable allié qui contribue à renforcer la compétitivité, l’agilité et la productivité des collaborateurs.

Peut-on se poser les mêmes questions pour l’intelligence artificielle ?

Découvrir tous les articles du multimédia.

Doctipharma innove avec l’application Envoi Ordonnance

Doctipharma

L’entreprise Doctipharma, spécialisée dans le domaine de la santé, innove en annonçant la sortie de sa toute nouvelle application, nommée Envoi Ordonnance. En effet, celle-ci est dès à présent disponible sur Android et IOS. Elle dispose également d’une facilité d’utilisation optimale : toutes les missions se réalisent hors de la pharmacie à l’aide d’une simple photographie.

Grâce à ce système, le patient ne perd en aucun cas son temps et le pharmacien le prévient dès l’arrivée du produit. L’utilisation de la géolocalisation se révèle également être un très grand atout. Envoi Ordonnance est un outil qui facilite le quotidien de tous.

Une application pour parcours de santé simplifié

L’application gratuite Envoi Ordonnance, disponible sur Android et iOS, est simple d’utilisation : le patient photographie avec son smartphone son ordonnance et la fait parvenir au pharmacien, qui prépare alors la prescription et notifie sa validation à l’utilisateur. Et, en toute tranquillité, le patient n’a plus qu’à passer dans la pharmacie pour récupérer sa commande une fois disponible.
Grâce au principe du scan collect, l’application simplifie la préparation des commandes avec, à la clé, un gain de temps pour tous. Et il n’est plus nécessaire de repasser plusieurs fois en pharmacie pour obtenir enfin le produit manquant !
L’utilisateur peut se géolocaliser et trouver l’officine la plus proche. Un système de messagerie lui permet également d’entrer directement en contact avec son pharmacien, et de maintenir ainsi une relation de proximité.
Doctipharma

Un déploiement territorial pour Doctipharma

La première phase de lancement à destination des pharmaciens a été une réussite puisque plus de 2200 officines réparties dans toutes les régions de France adhèrent déjà à ce service gratuit et innovant.
“Le lancement de cette application mobile conforte l’ambition de Doctipharma de devenir le référent de la pharmacie en ligne en reproduisant le maillage territorial sur les supports digitaux avec l’objectif de couvrir à terme plus de 50% des officines françaises.
La mission de Doctipharma est d’accompagner les pharmaciens face aux nouveaux usages numériques pour leur permettre d’offrir un service performant à leurs patients. Ce service, qui intègre toutes les exigences de confidentialité des données de santé et qui maintient la logique de conseil au cœur de nos activités, s’inscrit dans la prise en compte des nouvelles attentes des patients.”
 
Stéphanie Barré, Directrice Générale de Doctipharma

Lancement de l’application Barnaby

Barnaby

Le lancement de l’application Banaby a été annoncé. Imaginée par Quentin Thireau, l’application se compose d’une équipe qui teste elle-même des lieux insolites. Selon les critères sélectionnés par le consommateur, Barnaby saura le renseigner, le guider au mieux dans sa démarche. Pour aller boire un verre ou encore trouver un restaurant atypique, Barnaby se charge de tout !

Le consommateur peut se rendre virtuellement à pied ou encore à Uber au lieu sélectionné grâce à CityMapper.

De nombreuses personnes se déplacent pour au final se rendre compte que l’endroit choisi ne leur correspond pas. Cette application déborde d’imagination et ne laissera plus aucun consommateur perdre son temps.

Barnaby est la nouvelle application tout-en-un qui facilite la vie : un guide testé et approuvé avec des critères de recherche affinés et différents filtres selon l’envie, l’ambiance et le petit plus recherché…, un système de géolocalisation ultra précis avec les établissements les plus proches, une ouverture de table façon ardoise 2.0 et un paiement en cashless… Pensée par un serial entrepreneur, financée par une première levée de fonds de 300 000 euros, bouclée par quatre business Angels, 100 investisseurs en crowdfunding (MyMicroInvest) et soutenu par Moët Hennessy, Barnaby ambitionne de devenir la première application de guide pour dénicher et conseiller les meilleures adresses où boire un verre dans les grandes villes françaises et à l’international. Welcome to the DrinkTech !

Pourquoi Barnaby ?

Si le marché des smartphones enregistre un essoufflement, il en est un autre qui, lui, se porte bien : celui des applications. La prospérité du secteur ainsi que le mouvement de fond de la plateformisation de l’économie s’explique par de multiples facteurs. En 2016, 90 milliards de nouvelles applications ont été téléchargées (+17 %), les consommateurs utilisent désormais 30 à 40 applications par mois grâce notamment à de nouvelles solutions / applications d’intermédiation malignes créatrices de valeur, le temps qui leur est consacré ne cesse d’augmenter
(+20 %), une durée moyenne quotidienne de 2 heures pour les seuls propriétaires de téléphones Android… C’est dans ce contexte prospère que nait Barnaby avec un véritable potentiel business
de développement à court terme : 37% des consommateurs au niveau mondial utilisent un terminal mobile pour des usages liés au tourisme et à la réservation, 20% des ventes du secteur seraient faites via mobile.

LE BOOM DE LA MIXOLOGIE, DES BARISTAS ET DU SUR-MESURE

Les cocktails ont la côte : les bartenders sont les stars des bars, les événements professionnels s’ouvrent au grand public (Paris Cocktail Week, Paris Cocktail Festival…), la mixologie s’acoquine avec la bistronomie, les mixologues sont devenus des ambassadeurs de marque en renforçant l’expérience client avec plus de contexte ou en donnant une histoire au cocktail…. Dans cette nouvelle vague, le marché est loin d’arriver à saturation avec de très
bons bars à Paris, en province et à l’international à découvrir par Barnaby.

Barnaby : qu’est-ce que c’est ?

Barnaby est une nouvelle application qui regroupe une communauté d’utilisateurs Premium autour d’une expérience unique avec un design épuré et un parcours utilisateurs fonctionnel et ergonomique. La team Barnaby teste et sélectionne des lieux d’exception (uniques, insoupçonnés, dans l’air du temps, tendances, confidentiels, raffinés…), propose de se rendre au lieu choisi directement à pied, avec CityMapper ou encore en Uber et s’occupe de l’addition avec le Cashless.
Barnaby ce n’est pas seulement une application mobile mais c’est aussi un concierge personnel directement dans la poche. Du mixologue au barista en passant par le directeur d’hôtel : Barnaby les a tous rencontrés, testés, aimés
et référencés. La force de l’application Barnabyest d’avoir construit son modèle sur une relation de win-win. Barnaby se rémunère seulement s’il rapporte des tables à l’établissement et la note est déclenchée uniquement par ce dernier.

Une sélection pointue

Barnaby sélectionne le meilleur des bars d’hôtels, bars à cocktails, bars à vins, coffee shops, tearooms, speakeasy, rooftops, caves à manger, bars à jus connus et reconnus pour la qualité du service, des produits, du lieu, de l’expérience et de la prestation délivrée.
Pour l’instant, 160 partenaires ont déjà rejoint Barnaby comme le Buddha Bar, le Burgundy Hôtel, l’Hôtel
Jules & Jim, le Maria Magdalena, le Bar à Bulles, Les Justes, le Café A, la Juicerie… 30 établissements sont aussi référencés à Bruxelles ainsi que 30 autres à Lyon.

Un partenariat gagnant-gagnant

Avec une vitrine digitale « Premium » mettant en valeur et préservant l’image de marque et l’histoire du lieu de chacun de ses partenaires, Barnaby offre un service clé en main (gratuit) en remettant à chaque partenaire
une tablette BarnabyPro. Cette dernière leur permet de collecter et consolider une véritable base de données clients en offrant la possibilité de personnaliser un maximum le service délivré et surtout d’améliorer la fidélisation grâce au BLP (Barnaby Loyalty Program). Barnaby participe également à l’augmentation du ticket moyen chez les établissements partenaires grâce au Cashless. En effet, cette dématérialisation du paiement (le paiement indolore) permet aux consommateurs de profiter pleinement de l’expérience sans se soucier d’une limite psychologique liée au « cash disponible » dans la poche. BarnabyPro est aussi une solution innovante faisant gagner un temps précieux aux partenaires lors de la demande d’addition et ainsi éviter les longues files d’attente au bar.

Qui est Barnaby ?

Barnaby
Ancien élève diplômé de l’école Hôtelière de Lausanne (EHL), Quentin Thireau a découvert l’univers feutré de bars de grands hôtels internationaux et la problématique qu’il pouvait être difficile de pousser la porte de ces
adresses : ambiance élitiste, difficile d’accès, réservé aux clients… Durant sa dernière année à l’EHL, pour son
projet de fin d’année, Quentin (alias Barnaby, pour les intimes) décide de créer une application qui permettrait
à tous de trouver les bonnes adresses où boire un verre et par la même occasion, de redynamiser l’image
des nombreux bars d’hôtel. Une fois son Bachelor de Management hôtelier en poche, Quentin vrai passionné
par cet univers, décide alors de se lancer dans l’aventure en donnant vie à son projet… En vrai dénicheur de
pépites, il scrute tous les recoins et teste tous les établissements qu’il conseille afin de trouver la perle rare et
faire vivre aux consommateurs des expériences inédites… Avec la Team Barnaby, ils ont testé et recensé plus
de 200 partenaires, entre Paris, Bruxelles et Lyon et ont rassemblé une Communauté Premium de plus de 12
500 utilisateurs en quête de lieux insolites.

#VivaTech : autant de succès que les #législatives sur le web

viva tech

Tous les tech-lovers ont entendu parler du salon Viva-tech dont se déroulait la 2e édition ce weekend. L’innovation est toujours au cœur de cet événement et cela a généré pas moins de 142 679 messages publiés par 58 158 utilisateurs.
C’est ici l’occasion de revenir sur certains de ces tweets publiés durant le salon dédié à la technologie et au multimédia : Emmanuel Macron, président de la République, a notamment été très actif sur Twitter ce weekend.

#VIVATECH : un salon qui attire une foule connectée

viva tech

Parmi les expressions les plus utilisées, lors du salon nous retrouvons “start-up” et “nation” avec pas moins de 7 649 tweets.

Egalement les “assurances” et plus précisément “l’InsurTech” ont été au coeur des conversations avec 6 205 tweets échangés par 4 516 utilisateurs.

viva tech

Top 5 des tweets les plus partagés : Emmanuel Macron en top de #VivaTech

Cette année VivaTech a été marqué par la présence et le discours sur l’innovation de Emmanuel Macron. C’est grâce à son tweet mentionnant “start-up” et “nation” que les deux expressions ont généré autant de messages sur les réseaux sociaux. Rien de mieux pour twitter qu’avoir un Smartphone : pour les achats d’iPhones d’occasion en ligne de qualité, le site Certideal vient d’être refait à neuf.

tweet emmanuel macron

tweet emmanuel macron

tweet qwant

tweet emmanuel macron

tweet emmanuel macron

Plus de stats sur le salon #VivaTech ?

À propos de Visibrain

Visibrain est une plateforme de veille des réseaux sociaux qui protège la réputation des marques. Créée en 2011, Visibrain est utilisée aujourd’hui par les leaders les plus exigeants du marché comme Bouygues Télécom, Orangina Schweppes, BNP Paribas, Havas Worldwide, l’agence Human to human…

Pour tous ceux qui souhaitent en savoir plus, Vie Pratique propose un article sur l’intelligence artificielle et la transformation des métiers.

Comment l’intelligence artificielle transforme les métiers ?

intelligence artificielle

Aujourd’hui, tout le monde a entendu parler de l’intelligence artificielle. Difficile de passer à côté quand on voit les robots japonais qui imitent à la perfection des humains ! L’intelligence artificielle est présente partout et elle transforme également nos métiers. Comment ? Il s’agirait d’automatiser certains métiers, ce qui pourrait bouleverser les expertises humaines en entreprise. Quels secteur d’activité sont concernés par cette évolution ?
Par Valérie Burel, VP Customer Performance de Sidetrade

L’arrivée de cette nouvelle technologie implique un changement dans la chaîne de valeur et, si elle ouvre la voie à de nouvelles compétences – comme par exemple la cybersécurité – elle représente aussi un défi majeur en termes d’adaptation des compétences et une véritable opportunité pour l’évolution des métiers. Ce défi, il revient à nous, dirigeants et managers, de le relever pour accompagner nos équipes dans cette profonde mutation : vaincre les peurs, accueillir l’innovation, transformer les postes de travail, former les équipes.

L’intelligence artificielle représente davantage une opportunité qu’une menace

L’adoption de robots et d’intelligence artificielle pourrait booster la productivité de 30 % dans les entreprises.

Un argument de poids dans l’adoption de ces technologies, qui représentent un bouleversement majeur pour l’emploi dans l’adaptation des compétences mais également dans l’évolution des tâches quotidiennes de chaque métier. Une étape qui nécessite une importante phase de conduite du changement au sein des entreprises, pour accompagner les métiers concernés et aborder cette transition avec sérénité.

En effet, la machine permet dès aujourd’hui à l’homme de prendre de nouvelles responsabilités, en travaillant par exemple à l’identification des tâches candidates à l’automatisation. Certaines tâches chronophages et abrutissantes peuvent ainsi d’ores et déjà être éliminées : les échanges avec le client les plus simples à traiter, comme les demandes de duplicata de facture dans le cas d’un litige, sont identifiées par la machine, qui répond automatiquement et en temps réel. L’entreprise gagne en vélocité – la machine étant bien plus réactive que l’homme – ainsi qu’en satisfaction client : le taux d’exactitude de la réponse augmente, la relation client s’en trouve donc améliorée.

L’enjeu serait de faciliter la transition

Aujourd’hui, l’intelligence artificielle en est à sa première phase de développement : l’intelligence dite « assistée ». Elle permet d’automatiser des tâches répétitives et, bien qu’elle ne révolutionne pas encore la nature des tâches en elle-même, s’enrichit et apprend via des algorithmes de Machine Learning. Demain, l’intelligence « augmentée » permettra de faire évoluer les tâches et d’échanger avec la machine directement, pour finalement parvenir à une intelligence « autonome », où les machines apprendront de façon continue pour automatiser la prise de décisions (comme par exemple dans le cas des véhicules autonomes ou des investissements intelligents).

Les salariés 2.0, qui travaillent d’ores et déjà au quotidien avec l’intelligence artificielle, voient une occasion en or s’offrir à eux : celle d’apprendre à maîtriser cette technologie dès ses premiers pas, et d’en suivre l’évolution phase par phase. Une opportunité qui se transformera en véritable avantage concurrentiel lorsque l’I.A. sera devenue monnaie courante en entreprise et que les structures rechercheront des individus capables de travailler main dans la main avec ces nouveaux collaborateurs robotisés.

Pour l’entreprise également, le défi à relever est important : quelles tâches assigner aux employés désormais libérés des actions quotidiennes les plus fastidieuses ? Vers quelles tâches à plus haute valeur ajoutée les orienter ? Comment repenser la relation client en réorganisant la part des échanges automatisés et la part laissée à l’humain, qui peut maintenant se consacrer à des enjeux et des comptes plus complexes ? Comment évaluer la performance dans ce nouveau contexte ? Autant de problématiques stratégiques qui nécessiteront une réponse dans les années – voire mois – à venir.

Tout l’enjeu consiste à faciliter cette transition, en augmentant par exemple la flexibilité, les efforts de formation, le système de protection sociale…

Les robots sont-ils des garants de l’emploi ?

Aider à prendre des notes, écrire des emails sous la dictée, suggérer des contacts, programmer les meetings, lancer un appel téléphonique, prioriser les tâches, gérer les réseaux sociaux… Autant de tâches quotidiennes chronophages qui seront, demain, prises en charges par l’intelligence artificielle.

« L’objectif in fine est d’avoir plus de temps pour soi, pour sa famille, avoir plus d’interactions avec des personnes et prendre du temps pour s’engager dans des activités sociales », pour Catherine Simon, présidente et fondatrice d’Innorobo, le sommet européen entièrement dédié aux technologies robotiques.

Pourtant, 65 % des Français se disent inquiets par l’autonomie croissante des machines d’après l’Ifop, notamment par son impact sur le marché de l’emploi. Une crainte « qui revient à chaque phase de crise du capitalisme », selon l’historien de l’économie François Jarrige. La robotisation représente finalement la poursuite du processus de mécanisation et d’automatisation entamé depuis la révolution industrielle et qui pourrait à terme fortement abaisser la pénibilité de l’emploi et en préserver la compétitivité.

Un rapport du cabinet de conseil Boston Consulting Group (BCG) démontre que les taux de chômage des pays les plus robotisés (Allemagne, Corée du Sud, Brésil, USA) sont aussi parmi les plus bas ou les plus régulés – l’Allemagne est parvenue à une diminution de 4 % entre 2013 et 2014.

Le site de vente en ligne de smartphones d’occasion certifiés Certideal vient de refaire son site web !

Les bornes interactives et tactiles de Borne Concept : la révolution digitale des outils connectés

borne interactive tactile evolumedia borne concept

Aujourd’hui, l’interconnexion des objets et le développement du multimédia incitent les acteurs de ce marché à innover en permanence. C’est dans cette logique que l’entreprise Borne Concept a choisi de créer des bornes interactives et tactiles. Le but étant d’apporter au secteur des professionnels des solutions digitales pour évoluer dans leur secteur.

Quelles sont les bornes proposées par l’entreprise Borne Concept ?

Borne Concept propose la vente et la location de différentes bornes interactives : des bornes, des pupitres, des tables, des totems et des écrans tactiles. Ce sont de véritables espaces d’informations digitaux car les clients ont la possibilité d’entièrement les personnaliser pour qu’ils répondent à leurs attentes.

borne interactive tactile evolumedia borne concept

C’est toujours un plus d’avoir une borne car cela montre que l’entreprise est en plein dans la révolution numérique et qu’elle prend en compte les attentes de ses clients. Tout le monde peut parfois avoir des interrogations et c’est bien normal : la borne est là pour répondre à ces interrogations, tout en fournissant un service de qualité supérieure. Et c’est bien le but : quand on se trouve dans un centre commercial, à titre d’exemple, et que l’on est perdu, une borne interactive et tactile représente souvent le saint graal. C’est le point de rencontre général car il comporte toutes les informations dont tout le monde a besoin.

Les bornes interactives et tactiles jouent donc un rôle primordial car notre société évolue de plus en plus vers le monde du digital. Adopter une borne montre ainsi que l’entreprise ou l’entité en question a bien compris les enjeux du digital et la transformation du monde dans lequel elle opère. C’est également le cas pour l’entreprise Certideal qui propose des produits high tech d’occasion de qualité en ligne.

A quoi servent les bornes interactives et tactiles ?

De plus, les bornes ne servent pas seulement à informer mais également à éduquer, grâce à des logiciels comme TouchBox, à titre d’exemple. Il permet de créer des scénarios et pour ce faire, il va jusqu’à intégrer des vidéos, des images et des animations. Cela peut être parfait pour occuper des enfants ou pour leur apprendre quelque chose. Dans le même esprit, les bornes peuvent être utilisées pour éduquer des adultes sur certains sujets : cela peut être un moyen innovant pour leur faire découvrir certaines choses, comme les comportements écoresponsables. Quoi de mieux qu’un jeu ou qu’une animation sur une borne interactive et tactile de la marque Borne Concept pour faire comprendre à quelqu’un les principes afin de mieux recycler.

Pour plus d’informations sur les bornes interactives, cliquez sur ce lien : http://www.borneconcept.net/location-borne/

Certideal.com présente le design de son nouveau site et Zeni, son conseiller 2.0

Zeni certideal vie pratique
Découvrez la nouvelle interface du site d’achat et vente de produits high-tech d’occasion : un nouveau design et un nouveau conseiller 2.0, Zeni. Qui n’a jamais rêvé d’une expérience consommateur dans un esprit zen et serein lorsque l’on arrive sur un site après une requête sur les moteurs de recherche ? Le processus d’achat est facilité tout en donnant une identité visuelle modernisée avec des couleurs plus douces.
Alors faites le test sur Certideal : découvrez un site pour acheter et revendre votre iPhone en toute sécurité !Quelles sont les modifications apportées à l’interface ?

L’ergonomie du site à été optimisée et Certideal a veillé à offrir à l’internaute une navigation simplifiée et plus agréable avec un accès direct aux produits high-tech d’occasions certifiés.
Terminé le rouge et le noir, Certideal passe désormais à une dominante de couleurs plus zen à savoir le bleu et le blanc, qui sont des symboles de sérénité et de pureté.

Capture d'écran du site Certideal

Rencontrez Zeni, le nouveau conseiller zen de Certideal

Certideal zeniC’est la nouveauté de ce site, l’apparition de Zeni le conseiller zen de Certideal.
Zeni conseille les clients au fur et à mesure de leur acte d’achat pour leur proposer une expérience moins technique et plus zen en alliant le tout aux trois étapes propres au concept de Certideal : Le choix du produit parmi un catalogue de plus de 2000 articles, la double certification du produit et enfin la livraison garantie en 48h.

Certideal, le prochain leader sur le marché du smartphone d’occasion en ligne ?

Acteur de référence sur le marché de l’occasion high-tech, Certideal propose des Smartphones d’occasion et reconditionnés avec un processus unique de certification réalisé par sa cellule d’experts. Depuis son lancement fin 2015, la place de marché a d’ores et déjà séduit plus de 15 000 acheteurs et vendeurs et enregistre une croissance de 130% sur les 6 derniers mois.
Déploiement des forces commerciales et marketing, extension de gammes et de services, investissements en R&D, recrutements… Certideal affiche un plan de développement ambitieux ponctué de défis que la start-up entend relever en un an. Son objectif : s’imposer comme le numéro 1 français de l’e-achat de Smartphones d’occasion et reconditionnés et préparer sa conquête du marché européen. Et pour trouver un espace de travail en coworking, la nouvelle plateforme Popwork est également en ligne.

Certideal, qu’est-ce que c’est ?

Certideal est le site de produits électroniques d’occasion destinés aux particuliers. Il promet à chaque client un achat high-tech serein. Ainsi, chaque article disponible sur le site est testé et certifié conforme par la cellule d’experts techniques de Certideal. Celle-ci vérifie que l’aspect esthétique de l’appareil correspond bien aux photos, qu’il n’est pas blacklisté par les opérateurs et examine 30 points de contrôle techniques (Micro HP, Wifi, bouton Home, connecteur de charge, prise Jack,…). Véritable tiers de confiance, Certideal s’engage à n’envoyer un produit à son acheteur que si et seulement si celui-ci a été approuvé par son atelier d’experts.

Tiguidou, le pyjama connecté qui vous aide à coucher votre enfant

pyjama enfant tiguidou

De nos jours, des objets connectés il en existe pour tous les domaines. De la santé, avec par exemple les balances connectées, en passant par le multimédia et nos fameux téléviseurs connectés,  aucun domaine n’est épargné. Et si on vous disait qu’aujourd’hui, certains de ces objets connectés permettraient de faciliter votre quotidien de parent ? Impossible ? C’est du moins la promesse que propose la marque Tiguidou avec son premier pyjama connecté qui vous permettra de faciliter le coucher de votre enfant, grâce à un simple logo incrusté dans le pyjama de votre enfant.

QUAND LES OBJETS CONNECTÉS HABITENT NOS MAISONS

Les pouvoirs de l’internet des objets, nommés IoT sont incroyables à l’instar de leurs impacts. En 2015, une vaste étude menée par le journal Les Echos annonçait un futur florissant pour tout le secteur des objets connectés. L’enquête estime alors que les Français posséderont près de 50 milliards d’objets connectés d’ici à 2020. Domotique, électroménager, accessoires, vêtements, pas moins de 15% de nos objets seront ainsi connectés en 2020.

Pourtant, entre les opportunités et les risques liés à l’utilisation de ces objets connectés, les camps sont partagés. Leurs secteurs d’utilisation semblent eux aussi pour le moment bien inégaux et c’est le monde de l’enfance qui a le plus de mal à se laisser convaincre.

Et si des objets connectés pouvaient faciliter la vie des parents, créer du lien, amuser les enfants tout en ne présentant absolument aucun risque pour leur santé ? Voilà les objectifs que s’est fixée La Morétaine, et sa marque Tiguidou, créatrice et commerçante de vêtements interactifs, originaux et parfaitement sans danger.

pyjama tiguidou

QUAND UN VÊTEMENT DEVIENT UN PASSEPORT VERS L’AVENTURE

Tiguidou est une expression québécoise qui signifie « c’est chouette ». Originale, amusante, enfantine, il n’en fallait pas plus pour qu’Édith Depond  nomme ainsi son nouveau projet 2.0 à destination des plus jeunes.  L’idée de la marque est novatrice : faire des vêtements de nos enfants des voies d’accès vers des données, des recettes et même des histoires. Qui n’a jamais connu le scénario infernal du soir : après une longue journée, l’enfant rechigne à se mettre en pyjama, à se coucher tandis que son parent s’inquiète déjà de savoir quelle histoire il va choisir et en combien de temps…

Édith Depond annonce :

Cette expérience, vue et vécue à de nombreuses reprises a été la base de ma recherche : et si je parvenais à faire d’un vêtement un ticket pour accéder à des informations ? Si un pyjama pouvait renvoyer à une histoire ? Un tablier à des recettes ?

La maman connectée s’intéresse alors aux QR Codes pour mener à bien son projet. Elle relève rapidement deux problèmes majeurs : non seulement un vêtement comportant un gros QR code perdrait de son allure mais de plus, les résultats de lecture de ces systèmes sont assez aléatoires. Elle se met alors en recherche d’une alternative et découvre la société UBLEAM et ses logos intelligents : les premiers prototypes Tiguidou voient le jour.

TIGUIDOU, COMMENT CELA FONCTIONNE ?

Tiguidou est un vêtement qui comporte un logo unique, clef d’accès vers de nombreuses données. Il suffit au parent de télécharger l’application dédiée, de scanner le logo et de découvrir toutes les informations en rapport avec le vêtement. Un pyjama renvoie alors à des histoires courtes, un tablier à des recettes.

Les histoires disponibles sur les pyjamas pour les plus petits ne sont pas racontées : il faut un parent pour lire les histoires, afin de ne pas le laisser seul avec une tablette ou un smartphone. Et il en va de même pour le tablier : le livre numérique vers lequel renvoie le logo contient des recettes ainsi qu’une partie pédagogique qui explique pourquoi cuisiner avec ses enfants est essentiel.

Aucun émetteur dangereux pour l’enfant : seulement un logo imprimé reconnu par l’application Ubleam. Edith Depond ambitionne également d’élargir sa gamme en spécialisant toujours plus ses propositions.

tablier tiguidou

Ainsi des peluches pourraient voir le jour afin de guider des publics spécifiques vers des histoires en langues étrangères et/ ou adaptées à leurs difficultés : dyslexie, autisme, surdité, LSF… Chaque peluche représentera le personnage principal de ses histoires et permettra d’accéder à des livres numériques adaptés à la lecture des enfants cibles.

Édith Depond souligne :

Mes articles ont réellement une triple fonction : ce sont des produits de première nécessité ainsi que des clefs d’accès vers des contenus numériques et surtout des vêtements qui deviennent des liens de partage d’activité entre adultes et enfants. L’ambition de Tiguidou est de faciliter la vie des parents, de divertir l’enfant et surtout de créer du lien entre l’un et l’autre. Tiguidou est une passerelle, un concept universel qui peut se développer sur tous types de supports, pour tous types de contenus numériques, dans n’importe quelle langue et pour tous les âges.

UNE MAMAN ENTREPRENEURE POUR UNE MULTITUDE DE PROJETS

Maman de deux enfants, geek passionnée, Édith Depond a toujours une nouvelle idée à explorer. Elle effectue toute sa carrière professionnelle dans la fonction publique mais, portée par une envie de nouveauté et de défi, elle choisit de concrétiser son projet et se lance dans un projet de vêtements interactifs.

Elle crée en premier lieu sa société La Morétaine, nom donné en référence à sa ville native de Moret-sur-Loing, située en Seine-et-Marne. Elle fonde ensuite sa propre marque, Tiguidou. Pour consolider ses connaissances, elle suit parallèlement à son activité première, une formation diplômante d’éditeur numérique. Elle participe aussi à toute une série d’ateliers d’initiation aux fonctions d’entrepreneur, qui nécessitent une multitude de compétences aussi diverses que variées et intègre le réseau Entreprendre en 2017.

A court terme, Édith Depond ambitionne de lancer ses produits dans le monde du e-commerce et plus particulièrement du m-commerce. Diversité des langues, des produits et de leurs fonctions, les contenus multimédias proposés ne cesseront d’élargir leurs champs d’action.

Pour répondre aux aspirations des consommateurs du monde entier, jeunes et moins jeunes, la créatrice compte bien imaginer et commercialiser des articles modernes et utiles, présentant une réelle valeur ajoutée dès leur conception. Une évolution qui mènera inévitablement à la création d’emplois.

Plus d’informations sur le site ww.lamoretaine.com