Comment s’opère l’ébranchage d’un arbre?

Après avoir abattu un arbre sur sa propriété, il faudra procéder à son ébranchage. Cette opération va faciliter son transport vers la déchèterie et le stockage du bois. Pour cela, le tronc de l’arbre sera débit en rondin. Il s’agit d’une opération délicate et minutieuse qui nécessite l’utilisation d’un matériel adéquat. Sa mise en œuvre nécessite également un peu de technique et évidemment le respect des normes de sécurité y afférentes. Dans cet article, nous allons voir comment s’opère l’ébranchage d’un arbre. Découvrez !

Élagage et ébranchage d’arbre : comment faire la différence ?

Parfois, la présence d’un arbre sur un terrain constitue une gêne. En effet, lorsqu’il devient trop gros, lorsqu’il met en péril la solidité d’une construction l’avoisinant ou lorsque ses branches risquent d’endommager les fils électriques, son abattage est de mise. Aucune autre opération n’est entreprise sur l’arbre avant cette opération. Le dessouchage, l’ébranchage et le débitage seront réalisés postérieurement.

Une fois abattu, l’arbre sera couché au sol, mais il sera encore pourvu de ses branches. C’est la raison pour laquelle il faut l’ébrancher. D’ailleurs, c’est ce qui fait la différence entre un élagage et un ébranchage. Dans le premier cas, les branches seront sectionnées alors que le végétal est encore sur pied. L’ébranchage concerne uniquement les arbres abattus. Dans tous les cas, vous pouvez contacter un élagueur pour la réalisation de ces opérations.

Quels sont les matériels dont on a besoin pour ébrancher un arbre ?

Pour l’ébranchage d’un arbre, vous aurez besoin d’une tronçonneuse compacte. Il faudra également vous munir d’équipement de protection, notamment des protections auditives, des lunettes de protection, des vêtements et des gants anti-coupures et des chaussures de protection.

Outre ces matériels, cette entreprise spécialisée en travaux d’élagage qui se trouve dans le Lot par exemple a recours à une machine spécifique pour ébrancher cette opération, en l’occurrence une abatteuse. Cet appareil est équipé d’une sorte de pince munie de lames et de rouleaux. Il suffit de faire passer l’intégralité du fût dans la machine et l’ébranchage s’opère automatiquement. Néanmoins, il faut savoir que les élagueurs ont recours à ce type de matériel pour les gros travaux d’abattage et d’ébranchage.

Comment procède-t-on à l’ébranchage d’un arbre ?

Pour ébrancher un arbre, l’idéal est de commencer par la base du tronc et de remonter le long de celui-ci. Pour ôter les branches, placez-vous du côté opposé de celles-ci. Le tronc de l’arbre en question vous protègera ainsi de la tronçonneuse. Appuyez-vous sur le fût et faites descendre la lame de la tronçonneuse vers le bas, sur la branche à sectionner.

Commencez toujours par les branches se trouvant sur le dessus du fût, en l’occurrence celles qui sont dressées. Une fois que vous les avez coupées, vous pouvez entamer les branches latérales. Pensez toutefois à dégager tout ce qui peut gêner vos mouvements pour éviter les accidents. Afin de vous débarrasser des branches en dessous du fût, retournez-le une fois que l’ébranchage des branches latérales est achevé. L’ébranchage d’un arbre est une tâche longue et fastidieuse. Sa réalisation nécessite beaucoup de patience et une bonne condition physique. Pour vous épargner de ces travaux pénibles, nous vous conseillons de solliciter les services d’un élagueur professionnel.