Visiter des endroits touristiques lors d’un prestige voyage au Pérou

voyage pérou

Les sites touristiques à visiter sont nombreux au Pérou. Ils se répartissent presque dans tout le territoire de ce pays sud-américain. Lima en fait partie. Les voyageurs pourront continuer leur périple en se rendant à Trujillo pour faire de meilleures découvertes.

Faire diverses découvertes à Lima

Lima constitue un endroit à ne pas rater lors du séjour au Pérou. Elle est la capitale de ce pays et abrite plusieurs lieux offrant des surprises et de bons moments de dépaysement. Les visiteurs auront, entre autres, l’occasion de balader dans tout le quartier de Miraflores. Ils y verront le style de vie, et des éléments culturels et artisanaux. Aussi, vous pourrez faire une randonnée au bord de l’océan, ne serait-ce que pour observer la beauté du littoral. Ce dernier est composé des plages et agrémenté par le reflet bleuâtre de la mer. Il permet donc dadmirer le paysage à couper le souffle. De plus, un voyage de noces peut se réaliser à Lima. Celle-ci propose aux amoureux de se rendre au parc de l’Amour et au parc de Kennedy. Elle devient, de ce fait, une ville fortement fréquentée.

En outre, se promener dans toutes les ruelles de Lima est un moyen de rencontrer directement les habitants. Ceux-ci sont accueillants et laissent les visiteurs avoir toutes les informations dont ils auront besoin. Ils se présenteront, par exemple, comme des guides volontaires pour vous montrer les incontournables de la ville. Des édifices religieux en sont les principaux. Ils y sont nombreux et reflètent la chrétienté des Péruviens. La cathédrale de Santo Domingo et le couvent de San Francisco en font partie. Enfin, un prestige voyage au Pérou se marquera aussi avec la découverte des pièces archéologiques. Celles-ci sont exposées en permanence aux musées de Huaca Pucclana et de Pachacamac. Elles constituent une richesse culturelle, artistique et historique du pays.

Visiter Trujillo

Pendant les vacances passées au Pérou, il ne faut pas oublier de visiter Trujillo. Cette dernière est spécialement charmante et attire des milliers des touristes nationaux et internationaux grâce à ses belles façades. Celles-ci égaient la ville coloniale. Elles sont, en prime, agrémentée par des églises artistiquement colorées. Ces édifices religieux traduisent également la place importante tenue par le christianisme au Pérou. Ils constituent à la fois des monuments historiques et des lieux de prière.

Par la suite, vous serez chanceux de pouvoir optimiser votre satisfaction en découvrant des éléments archéologiques. Ceux-ci sont exposés dans les centres qui se situent aux alentours de Trujillo. Ils sont nombreux et varient d’un musée à l’autre. Les différentes collections dans ces endroits montrent aux vacanciers internationaux l’attachement des Péruviens à leur civilisation. Elles se trouvent particulièrement aux sites de Chan Chan, de Huaca Arco Iris, de Huaca de la Luna et de Huaca del Sol.

Quels sont les différents types de laxatifs ?

Différents laxatifs

Vos selles sont dures et sèches ? Vous rencontrez des difficultés pour déféquer? Parfois, leur évacuation est partielle et douloureuse ? La fréquence de vos selles a beaucoup diminué ? Votre ventre est ballonné ? Vous êtes certainement atteint de constipation. Selon son type, il existe un laxatif approprié.

Les différents types de constipation

Les gastro-entérologues classent les constipations en 3 types. Elles peuvent être consécutives à une autre pathologie ou primaires.

La constipation occasionnelle est la plus répandue. Les selles sont dures et peu fréquentes, c’est-à-dire moins de 3 fois par semaine. Généralement les personnes qui souffrent de constipation occasionnelle ne rencontrent pas de difficultés particulières à évacuer leurs selles. Cette constipation est passagère et se traite facilement grâce à l’aide d’un laxatif comme Chlorumagène dont le principe actif, l’hydroxyde de magnésium permet un rétablissement en seulement 1 à 3 jours.

La constipation chronique est due à un dérèglement de la fréquence des défécations. Elle s’accompagne de  douleurs et d’une difficulté à déféquer. Les symptômes génèrent un inconfort et des désagréments plus marqués. Votre médecin qualifiera ce trouble digestif de constipation chronique si la durée de cette atteinte est comprise entre 6 et 12 mois.

Quant à la constipation terminale, il s’agit d’un trouble de l’évacuation des selles et non de leur transit comme dans les deux premiers cas. Le réflexe de détente de l’anus ne s’opère pas. Les symptômes sont plus incommodants et causent plus de douleurs. On note une sensation d’obstruction ano-rectale, des défécations incomplètes ou impossibles malgré de fortes poussées.

Les 4 grands types de laxatifs

Dans le cas d’une constipation persistante, il est important de prendre rendez-vous chez un spécialiste. La prise d’un laxatif approprié est  recommandé par les médecins. Ce sont les remèdes les plus populaires. Toutefois, avant de prendre un laxatif, même si la majorité d’entre eux est vendue sans ordonnance, il est préférable de demander conseil à un pharmacien. Ce traitement ne doit pas dépasser 8 semaines, un usage abusif contribuera à une dépendance.

Les laxatifs de lest se composent de mucilage. Ils ont le même rôle que les fibres : favoriser la rétention d’eau dans les selles. Celles-ci prennent alors du volume et ramollissent.  

Les laxatifs osmotiques contiennent du lactulose et du lactitol et des PEG. Ils entraînent l’eau vers les selles et les ramollissent. Elles s’éliminent plus aisément.

Les laxatifs émollients ou lubrifiants (huile de paraffine, lanoline, vaseline et les laxatifs stimulants comme Chlorumagene ramollissent également les selles en conservant l’eau dans l’intestin.

Les laxatifs irritants, quant à eux, augmentent les contractions de la paroi du tube digestif. Ils génèrent souvent une inflammation de la paroi du côlon et une dépendance.